Elles sont au mieux chassées du revers de la main, souvent engluées mourant de faim et de soif, sur des rubans jaunes qui défigurent autant nos plafonds que nos âmes... Finalement, rares sont ceux qui peuvent se vanter de ne pas faire de mal à une mouche.